Soubré/Amélioration des techniques d’aquaculture: La Bad forme les pisciculteurs de la Nawa et de San Pedro

Les participants à l'atelier ont posé pour immortaliser la rencontre. (DR)
Les participants à l'atelier ont posé pour immortaliser la rencontre. (DR)
Les participants à l'atelier ont posé pour immortaliser la rencontre. (DR)

Soubré/Amélioration des techniques d’aquaculture: La Bad forme les pisciculteurs de la Nawa et de San Pedro

Le 24/02/21 à 16:48
modifié 24/02/21 à 16:48
Un atelier de renforcement des capacités des pisciculteurs, s’est tenu, à Soubré, la semaine dernière, sur les techniques de production de poissons de table. Une activité mise en place par la Banque africaine de développement (Bad) dans le cadre de son projet ''Nourrir l'Afrique''.

Cet atelier a rassemblé des acteurs de la chaîne de valeur de l'aquaculture venus des régions de la Nawa et de San-Pedro. Ils ont planché sur leurs activités économiques et identifié des mesures concrètes pour améliorer leurs moyens de subsistance.

Ce fut l'occasion, pour les participants, composés de producteurs de poissons marchands, aménagistes, gestionnaires de fermes et responsables des plateformes, de réaliser une série d’analyses, d’exercices de visualisation et d’échanges. Afin de rendre l'agriculture africaine plus commerciale, créatrice de richesses et d'emplois, et induire une meilleure qualité de vie. Sans oublier des sessions, entre autres, de techniques théoriques en production de poisson de table, les aspects de gestion, la planification et des bonnes pratiques piscicoles.

En tenant compte des préoccupations des participants, une visite de ferme agricole sur le terrain a été effectuée. Enfin, les pisciculteurs ont élaboré une vision de ce qui constitue une vie heureuse pour eux et un plan pour améliorer leurs moyens de vie. Ils ont identifié des actions prioritaires pour un changement positif dans leur activité professionnelle.

Selon le directeur départemental du ministère des Ressources animales et halieutiques, Dedi Amadou Moustapha, la Bad, à travers ce projet, ambitionne de rendre l'agriculture africaine plus commerciale, créatrice de richesses et d 'emplois en vue d’induire une meilleure qualité de vie.


Le 24/02/21 à 16:48
modifié 24/02/21 à 16:48

LES + POPULAIRES

Ramadan 2021 : Mariatou Koné invite la communauté musulmane à prier pour la Côte d’Ivoire Décès du président du Cosim: Programme des obsèques du Cheick Mamadou Traoré Scolarisation des orphelins: L’Ong Asopade annonce un gala de mobilisation de fonds pour la construction du complexe scolaire Alassane Ouattara